Dans le 14e, les Conseils de quartier sont trop souvent les antichambres des partis politiques, ce qui nuit considérablement à la démocratie locale.
D’une part, les instances de ces Conseils sont trop souvent composées de militants politiques.
D’autre part, les élus s’y invitent et viennent y faire leur propagande, alors que leur place n’est pas là.
Si les habitants du 14e nous font confiance, la transparence sera la règle, et celles et ceux qui veulent faire partie des bureaux des Conseils de quartier seront invités à dire s’ils appartiennent ou non à un parti politique.
Par ailleurs, les élus ne pourront participer aux réunions que sur un dossier précis et sur convocation du Conseil de quartier.
C’est le seul moyen pour que la démocratie locale ne soit pas prise en otage par les partis politiques et que les habitants retrouvent cet espace d’expression, d’initiative et de concertation qui leur appartient, à eux seuls.