Dans les quartiers populaires du 14e, la Mairie à ouvert des espaces pour les jeunes. C’est indispensable et il n’y en a pas assez.
Mais, sauf à ce que ces espaces se transforment peu à peu en lieux de consommation de drogue ou lieux de rendez-vous pour deals et trafics divers, il faut veiller à s’assurer de la présence systématique d’éducateurs. Et pas seulement d’animateurs ou de jeunes adultes insuffisamment formés.
Ce n’est malheureusement pas le cas partout dans le 14e : tout cela se fait au détriment de la tranquillité du voisinage, et surtout au détriment des jeunes eux-mêmes.

Laisser un commentaire