L’avenir du 9, rue Victor Schoelcher : voilà une question qui résume bien quelques oppositions fondamentales concernant le 14e entre l’équipe municipale sortante et vos élus d’opposition du 14e.

Le contexte général, quel est-il?

D’une part, la municipalité actuelle laisse partir des entreprises du 14e. Déjà fort peu doté en sièges sociaux, notre arrondissement en a vu partir plusieurs au cours de la mandature, le prochain départ programmé étant celui du siège d’ADP, boulevard Raspail.

D’autre part, la municipalité ne manifeste aucune diligence particulière pour en attirer d’autres. Et cela au motif que le 14e aurait pour vocation d’être un arrondissement « résidentiel ».

Nous ne sommes pas d’accord. Bien sûr, nous aimons nos « villages » du 14e. Pour nombre d’entre nous, c’est même l’une des raisons principales qui ont guidé notre choix d’y habiter. Mais un village sans activité économique, ce n’est plus un village. Les restaurants dans lesquels on a plaisir à se rendre le soir et le week-end doivent aussi pouvoir faire quelques tables à l’heure du déjeuner pour éviter de fermer boutique. Et quels commerces peuvent tenir sans une clientèle de journée, alors que tant d’habitants du 14e travaillent ailleurs et ne rentrent chez eux que tard le soir?

C’est pourquoi nous nous sommes opposés avec la Mairie du 14e au sujet du déménagement d’Eau de Paris. L’entreprise occupait 4 500 m2 de bureaux rue Victor-Schoelcher. Elle quitte le 14e pour aller s’installer dans le 13e arrondissement. Le projet de la Mairie ? il est simple : casser les bureaux existants, transformer l’immeuble et y installer des logements sociaux.

Loin de nous l’idée de penser qu’il ne faut pas construire plus de logements, dans le parc privé et aussi dans le parc social et intermédiaire. Nous soutenons d’ailleurs tous les projets en ce sens, sauf bien sûr lorsque la Mairie achète des logements occupés pour les étiqueter « logement social » sans même se préoccuper de savoir si les locataires relèvent du logement social.

Mais franchement, alors qu’une entreprise de plus quitte le 14e, alors que des bureaux sont par définition déjà aménagés, pourquoi tout transformer et perdre encore de l’activité et de l’emploi? Surtout dans ce quartier si résidentiel Raspail/Schoelcher/Froideveaux.

La liste 100% 14e propose donc d’implanter sur ce site un nouveau pôle d’entreprises pour jeunes entreprises innovantes, comme il en existe un dans l’ancienne station EDF du 168 bis rue Raymond Losserand.

C’est ce que nous avons demandé au dernier Conseil d’arrondissement, malgré l’opposition de l’équipe municipale sortante, c’est ce que nous ferons si les habitants du 14e nous font confiance.