Depuis des années, nous nous battons contre une majorité municipale qui n’aime pas la musique.

Alors, oui, le Conservatoire Darius Milhaud est une perle : un Conservatoire renommé, tant pour la musique, la danse que pour l’art dramatique, avec des enseignants et une direction de grande qualité.

Mais, pour tant de parents, de jeunes et d’adultes dans le 14e,  il est inaccessible. L’accès au Conservatoire, c’est l’enfer ! Et cela parce que la Municipalité, non seulement n’a jamais fait de l’accès au Conservatoire une priorité, mais parce qu’elle décourage les pratiques culturelles de qualité dans l’arrondissement.

Musique, danse, art dramatique : les parents pauvres de la politique municipale:

Dans ses locaux actuels en effet, il craque de toutes parts. Même pour les inscrits actuels, les locaux sont trop petits : des cours doivent être délocalisés dans plusieurs annexes louées par la Ville dans le 14e. Les procédures d’inscription sont folles : pour obtenir une place, il faut bien souvent mobiliser famille et amis pour qu’ils téléphonent le jour dit à l’heure dite et qu’ils aient une chance de ne pas tomber sur une ligne occupée pendant le créneau horaire d’inscription, environ une heure et demie…

Le nombre d’inscrits au Conservatoire est très inférieur à ce qu’il devrait être . Le taux d’accès au Conservatoire, dans le 14e, est ainsi de  50% inférieur à ce qu’il est en province : 0.94%, contre 1.39%!

C’est pourquoi, depuis 2008, nous réclamons la création d’un nouveau Conservatoire. D’autres arrondissements en ont obtenu un. Le 14e, non. Tout simplement parce qu’il n’a pas été demandé par le Maire d’arrondissement au Maire de Paris, ou parce que le Maire du 14e l’a demandé trop mollement.
On nous a toujours opposé des arguments irrecevables, comme le manque de place dans l’arrondissement! Et cela alors  que la Municipalité s’apprêtait à aménager un nouveau quartier dans le 14e, avec Broussais…

 

Les parents d’élèves du Conservatoire méprisés, car ils seraient trop « riches »:

Pour la municipalité actuelle, être inscrit dans un Conservatoire constitue un signe extérieur de richesse (si vous pensez que notre propos est caricatural, nous vous invitons à lire les compte-rendus du Conseil d’arrondissement, c’est édifiant). Et cela parce que « tout le monde ne va pas au Conservatoire » et parce que le Conservatoire, ce sont des examens en fin d’année et des pratiques d’excellence.

Puisque les parents d’élèves sont des riches, il faut les taxer. Les parents appartenant aux classes moyennes le savent : ils ont  été confrontés, lors de la dernière mandature, à une forte augmentation des tarifs, naturellement sans amélioration du service, et cela au moment même ou tout le reste augmentait aussi : les impôts, mais aussi les tarifs de cantine, etc…

Nous avons plusieurs fois dénoncé ces discours et politiques dogmatiques d’un autre âge et demandé au contraire que, non seulement on poursuive les initiatives qui ont été prises jusque là dans plusieurs écoles et collèges du 14e (François Villon, écoles Sévero, JeanZay, rue Boulard),  pour donner envie à tous les enfants de pratiquer la musique, mais aussi pour supprimer les principales barrières à l’entrée, qui sont financières, en permettant à tous ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter un instrument de s’en voir prêter un et en élargissant le prêt de partitions qui est organisé par l’Association des Parents d’Elèves.

La majorité municipale nous a opposé un refus absolu.

 

Si les habitants du 14e nous font confiance :

- il y aura un nouveau Conservatoire dans le 14e,  les capacités actuelles seront doublées;

- le Conservatoire sera plus présent encore dans les écoles et collèges du 14e. Pour chaque enfant, avoir l’occasion d’être sensibilisé aux pratiques artistiques – musique, danse, art dramatique – est un droit. Chaque enfant, quelque soit son milieu culturel d’origine, doit pouvoir se dire que le Conservatoire est fait pour lui;

- le prêt d’instrument et de partitions sera généralisé, pour qu’aucune famille ne renonce à faire faire de la musique à ses enfants pour des raisons financières;

- les adultes qui veulent apprendre un instrument ou reprendre une pratique musicale pourront le faire. Ils  auront, vraiment, accès au Conservatoire du 14e.