Cet été, la Mairie de Paris a décidé de fouler au pied l’avis de la commission d’enquête sur les voies sur berges.

Cette décision inadmissible doit nous inciter à beaucoup de vigilance, aussi, pour tous les dossiers du 14e arrondissement.

Je vous recommande ainsi la lecture site de la mairie du 14ème, et plus particulièrement l’article concernant l’aménagement de l’avenue du Général-Leclerc et de la Porte d’Orléans :

« Dans la continuité de la réflexion entamée par le groupe de travail (…) le diagnostic (…) s’intéresse de façon étroite aux questions propres à servir de levier à un aménagement dans l’objectif d’une requalification réussie et pérenne de l’avenue ».

Lorsque tant de précautions sont prises pour parler d’un sujet aussi important pour l’arrondissement, il est urgent d’être vigilant. Surtout lorsqu’il s’agit d’un projet qui n’en est pas à sa première évocation… Souvenons-nous : l’aménagement de l’avenue du Général Leclerc était LA priorité de la municipalité élue en 2008, il y a donc maintenant plus de 8 ans. On sait ce qu’il est advenu : rien.

En ce qui nous concerne, nous serons vigilants sur le respect des procédures démocratiques, le sérieux de la consultation ainsi que sur l’ensemble des enjeux : résoudre le problème (euphémisme !) de circulation depuis le « carrefour d’Alésia » jusqu’à la Porte d’Orléans, rendre accessibles et attractives les circulations pour piétons pour favoriser la vie commerçante et de quartier, donner une cohérence et un « cachet » à un axe par lequel transitent, non seulement les habitants du 14e, mais tant de visiteurs et les hôtes de la République !