NOTRE RAISON D’ETRE :

L’ACTION POUR LE 14e ET LES HABITANTS DU 14e

 

Elus de l’opposition, nous luttons sans relâche contre les projets de la municipalité socialiste dès qu’ils ne vont pas dans le sens de vos  intérêts. Nous avons fait plier la majorité à plusieurs reprises.

Nous nous sommes notamment  opposés :

- A l’augmentation des impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière, taxe de balayage…) et aux hausses de tarifs des équipements municipaux (équipements sportifs, Conservatoire, centres de loisirs)

- A une politique du logement social qui consiste, pour la majorité  socialiste, à acheter des logements privés déjà occupés, sans construction de logements supplémentaires, ce qui constitue un gaspillage d’argent public totalement inefficace pour juguler la crise du logement

- A l’angélisme de la municipalité face à la progression de l’insécurité

- A l’opacité dans l’attribution de subventions à certaines associations et la passation de certains marchés publics

- A la désinvolture avec laquelle a été mise en place la réforme des rythmes scolaires

- A la très mauvaise gestion de la propreté dans le 14e

- Au fait que le nouveau quartier Broussais comporte essentiellement des logements sociaux, alors qu’il faudrait diversifier l’habitat dans le sud du 14e

 

Nous avons notamment exigé :

- Le soutien au commerce de proximité et aux animations commerciales malheureusement  négligés  par les socialistes

- Des logements intermédiaires pour les classes moyennes et pour les jeunes parisiens

- Le dédommagement des commerçants pénalisés par  des longs travaux de voirie

- La vidéo protection face à une majorité laxiste sur les questions de sécurité

- La  création d’une antenne de police entre la porte d’Orléans et la porte de Vanves

- La désignation démocratique des conseils de quartier afin de respecter les citoyens

- L’aménagement de la Petite ceinture, promesse électorale de la majorité

- La construction d’un nouveau Conservatoire

- Aux côtés de centaines de locataires, la fin de surloyers totalement injustes

- Le sauvetage de la ferme Montsouris. Marie-Claire Carrère-Gée a fait battre la majorité socialiste au Conseil de Paris pour que le site soit inconstructible : sur ce sujet comme sur bien d’autres, notre opposition a été bénéfique pour le 14e