En publiant sa liste pour le 14e, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET confirme, si besoin était, qu’elle n’a jamais souhaité faire équipe avec les élus de terrain de l’UMP du 14e pas plus qu’avec les équipes actives et engagées sur le terrain depuis des années au service des habitants du 14e.

Par la présence, en haut de liste, d’amis personnels et d’apparatchiks de la politique, dont plusieurs ont d’ailleurs changé plusieurs fois de parti politique, elle confirme également qu’elle poursuit une stratégie perdante, ne cherchant qu’à maîtriser la composition d’une future opposition et à faire prévaloir des stratégies purement politiciennes.

En choisissant par ailleurs de faire une liste essentiellement composée de cadres supérieurs, la députée de l’Essonne montre qu’elle méconnait la réalité de la diversité du 14e.

Respectant aussi peu les électeurs que l’engagement local, elle ne prend même pas la peine d’indiquer qui sera Maire du 14e arrondissement en cas de victoire, alors qu’elle est censée concourir pour la Mairie de Paris.

L’équipe 100% 14e a une pensée pour les quelques personnes engagées dans le 14e et qui, probablement de bonne foi, ont choisi de suivre NKM et se trouvent reléguées dans les profondeurs du classement.