Le mois dernier, ma tribune portait sur le grand bétonnage du Sud du 14e. Elle dénonçait le projet de construction du nouveau Conservatoire, dans un lieu qui ne satisfait personne, et qui se révèle dissimuler un projet complémentaire de construction d’un immense immeuble de bureaux pour les services sociaux de la Ville.
Si ce projet voyait le jour, les habitants du Sud du 14e, déjà pris dans une zone très bétonnée et constituée d’immeubles de grande hauteur, verront le seul espace dégagé occupé par des immeubles élevés eux aussi.  L’école Alain Fournier va se trouver complètement emmurée.
C’est pourquoi les habitants du quartier, avec notre entier soutien, demandent à la Mairie de renoncer à ce projet.
Ce n’est pas tout. De l’autre côté de la rue Didot, un autre immense projet immobilier est en train de voir le jour à l’initiative d’un promoteur privé dont la Mairie du 14e se dit curieusement « partenaire ». On attend d’ailleurs avec impatience une clarification sur le contenu juridique et financier de ce «partenariat». Et cela d’autant que la colère des riverains est grande, avec des travaux occasionnant des nuisances sonores permanentes, depuis le mois de février, et cela sans aucun répit, la nuit comme le jour, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, week-ends compris.
Nous demandons à la Mairie de faire cesser ces nuisances insupportables.

Laisser un commentaire