Ce matin sur RTL, NKM a souligné que, pour gagner Paris, la droite parisienne devait absolument changer de stratégie en investissant de nouvelles têtes de liste. En commençant par elle-même dans le 14e.

Malheureusement, avec NKM, le changement, c’est la continuité : elle ne propose en effet que reconduire la stratégie du parachutage permanent. C’est une stratégie mise en oeuvre depuis 2001 avec une belle continuité par la droite parisienne dans les arrondissements détenus par la gauche. Elle a toujours échoué.

Dans le 14e, à chaque élection depuis 2001, un nouveau candidat, à chaque fois venu d’ailleurs, a été parachuté. Avec toujours le même résultat : la division de son camp, puis l’échec. (cf législatives 2002 : Dominique Versini; législatives 2007: Nicole Guedj; législatives 2012: investiture d’un candidat du 6e arrondissement dans une circonscription à 80% composée d’habitants du 14e).

Cette stratégie du parachutage fait peu de cas de tout le travail accompli par les équipes locales. Elle est une insulte au mérite. Surtout, elle est méprisante pour les Parisiennes et les Parisiens. Dans le 14e comme ailleurs, ils ont toujours, par leur vote, signifié ce qu’ils attendent de leurs élus: un engagement sincère et de proximité à leur service.