De tous côtés, les prochaines élections municipales dans le 14e s’annoncent placées sous le double signe des tripatouillages et des parachutages.

Le PS nous avait annoncé des primaires pour désigner son ou sa candidate. Et cela parce que Pascal Cherki, le Maire actuel, renonçait à son mandat pour cause de cumul des mandats. Au final, les adhérents du PS n’auront pas eu leur mot à dire. Une primaire en circuit fermé, en quelque sorte, avec 2 électeurs seulement : Anne Hidalgo et Pascal Cherki. Une primaire en forme de petit arrangement entre ennemis pour désigner comme candidate en tête de liste une doublure du Maire actuel. C’est bien Pascal Cherki, deuxième de liste, qui sera le véritable Maire du 14e en cas de succès de la gauche.

Du côté du Modem, la presse indique que sa candidate, après avoir annoncé sa candidature à la Mairie de Paris, semble vouloir se faire élire dans un autre arrondissement que le 14e…il faut dire qu’elle avait démissionné de son mandat de conseiller de Paris du 14e peu après avoir été élue en 2008.

 Pour sa part, Nathalie Kosciusko-Morizet, parachutée dans l’arrondissement, qui indique choisir de se présenter en tête de liste dans le 14e “pour le plaisir” … est en réalité candidate …à la Mairie de Paris.

Les habitants du 14e ne méritent pas un tel mépris de la part des politiques. Si ce scenario se confirmait, notre équipe sera pour ces élections la seule à se préoccuper, vraiment, du 14e et de ses habitants.