Le 14e arrondissement compte sur son territoire l’une des principales entrées de Paris, au surplus marquée par l’Histoire : la Porte d’Orléans, reliée à la place Denfert-Rochereau par l’avenue du Général-Leclerc.

Malgré des promesses précises sur la transformation de l’avenue en axe « civilisé » ou le réaménagement de la porte (couverture du périphérique …), force est de constater que rien n’a changé dans le secteur. Elles se sont même aggravées du fait du plan de circulation. Et elles se sont aggravées pour tous : pour les riverains bien sûr, mais aussi pour les piétons,  pour les cyclistes et pour les automobilistes.

Ce que le PS ne dit plus :

Entre 2008 et 2012, chaque fois que le Maire était interpellé sur le sujet, nous avions droit à la même réponse : le point de blocage sur ce dossier a un nom : c’est la Préfecture (ndlr : supposée dirigée par un Préfet « de droite » ) . Depuis 2012, cette même Préfecture (ndlr : supposée dirigée par un Préfet « de gauche » ) n’est en principe plus un obstacle. Et pourtant, rien ne se passe… Manque de volonté ?