Notre arrondissement a connu des troubles graves à l’ordre public durant l’été : heurts entres des « jeunes » et la police, saccage d’un commerce, feux de poubelles… Ces actes d’une violence inédite dans un 14e réputé tranquille sont inacceptables.

 Ils étaient pourtant évitables car leur origine est connue :

-        trafics en tous genres au vu et au su de tous,

-        dégradations et violences dans des immeubles et espaces publics,

-        pressions et menaces sur les habitants et les commerçants,

-        phénomènes de bandes, etc.

 Ces faits, les habitants les dénoncent depuis longtemps, notamment dans les quartiers Pernety et Porte de Vanves. Depuis mon élection en 2008, je dénonce – sans complaisance et avec objectivité – ces problèmes et leur évolution alarmante.

 La mairie PS, elle, n’a rien vu venir. Ou pire : elle n’a rien voulu voir venir. Laxisme ? désintérêt ? Après plusieurs nuits d’échauffourées, elle nous a toutefois gratifiés d’un… communiqué.

 Il est urgent de regarder le problème en face et de le traiter. Le Préfet de police, que j’ai alerté, a pris la mesure de la situation. Reste la Mairie…C’est pourquoi je demanderai des explications lors du Conseil d’arrondissement de rentrée, continuerai de dénoncer ces situations tout en défendant des solutions pragmatiques : présence policière, caméras de surveillance, expulsion des logements des fauteurs de troubles.