Pour les habitants de Mouchotte, l'environnement se dégrade jour après jour

Pour les habitants de Mouchotte, l’environnement se dégrade jour après jour

Voeu présenté par Marie-Claire Carrère-Gée et les élus du groupe de la Droite et du Centre - 100 % 14ème relatif aux mesures à prendre pour une meilleure sécurité des habitants de la rue du
Commandant Mouchotte  (Conseil d'arrondissement 3 novembre 2020)

Les habitants des immeubles de la rue Commandant Mouchotte proches de la place de Catalogne connaissent depuis plusieurs mois une recrudescence des incivilités ; notamment les habitants des Balcons de Montparnasse situés au N° 33 de la rue du Commandant Mouchotte.
Ces incivilités se produisent aussi bien aux abords immédiats des immeubles qu’à l’intérieur de ceux-ci.
Des dégradations de biens privés ont été commises à de nombreuses reprises et donné lieu à des plaintes, de même que des vols et tentatives de vol avec violence.
Le syndic de la copropriété du 33 rue du Commandant Mouchotte vous a écrit sur ces sujets au mois de septembre 2020. Il semble qu’il n’ait pas reçu de réponse. Ce courrier fait suite à différentes demandes écrites d’habitants restées également sans réponse.
Dans le courrier du syndic qui a été porté à notre connaissance, il est rappelé qu’il y a eu, uniquement cet été, 13 agressions contre des personnes commises sur la dalle, un retour des trafiquants de drogue, le regroupement d’une bande stationnée rue Perceval, provoquant tapage nocturne et créant un tel sentiment d’insécurité, que de nombreuses personnes ont peur de sortir ou de rentrer chez elles.
Le principal lieu d’insécurité réside dans la dalle de l’école qui reste accessible malgré une fermeture qui s’avère inadaptée. C’est le lieu dont les trafiquants ont repris possession, d’où partent les violences et qui donne directement accès aux portes des immeubles.
Afin de protéger les habitants en danger, il vous est demandé de bien vouloir:
- assurer une présence permanence des personnels de sécurité de la Ville de Paris ;
- renforcer sans délai la fermeture de la porte de la dalle école, de la même façon que l’a
été le terrain de sport avec un grillage périphérique ;
- implanter des caméras de vidéoprotection;
- mettre en place des grilles au niveau de l’accès depuis la rue Perceval, pour empêcher les
rassemblements de nuit et le passage vers la dalle de l’école.

Marie-Claire Carrere-Gee

Close
%d blogueurs aiment cette page :